blog

Quels sont les 9 produits à éviter quand on est enceinte ?

Les produits à éviter quand on est enceinte

Quels sont les produits à éviter quand on est enceinte? 

Être enceinte est une a choisie que la plupart des femmes vivent avec beaucoup d’enthousiasme. C’est une période très délicate concerne avant toute question de santé pour deux personnes. Tous les produits, qu’une future maman fréquente, doivent être ainsi contrôlés pour éliminer tous les risques d’infection ou de complications chez le fœtus . Il convient donc de prendre toutes les précautions et d’obtenir une liste des produits à éviter . Cela importe beaucoup sur le bon déroulement de la grossesse .

Les produits alimentaires

Pendant la grossesse , toutes les femmes savent que tout ce qu’elles sont mangent va avoir un impact direct sur la croissance du bébé . Si vous êtes enceinte en ce moment, vous devez savoir que certains aliments transmettent ou provoquent des maladies particulièrement dangereuses comme la toxoplasmose, la salmonelle ou la listériose. Selon les études, ces maladies entraînant des conséquences irréversibles comme la malformation cardiaque, oculaire ou encore neurologique. Dans les cas les plus graves, elles mènent à un accouchement prématuré ou une mort in-utéro . Alors, pour la santé de votre enfant , vous devez faire quelques concessions pendant cette période.

Mettez de côté les fromages et les aliments crus

Dans la famille des produits à éviter il y a les produits crus et fumés sont généralement contre-indiqués pour les personnes enceintes. Pour cette catégorie de nourriture, le risque de contamination par les bactéries, notamment la Listeria monocytogènes est très élevée. Le mieux est donc attendu pour un moment les camemberts, les fromages râpés en sachet, les poissons crus, les laits non pasteurisés, les viandes et les charcuteries.

Limitez la consommation de poissons et évitez les fruits de mer

C’est bien connu, les poissons sont nos plus grandes sources de protéines et d’acides gras. Ces éléments nutritifs se révèlent être très importants pour le développement du bébé . Seulement, il faut sélectionner certaines espèces en raison de leur mode d’élevage. Problèmes d’élevage domestique, certaines catégories sont porteuses de différents composants chimiques ou des agents pathogènes. Pour éliminer les bactéries qui tuent les poissons, certains éleveurs utilisent des produits chimiques comme les pesticides. C’est pourquoi il ne faut pas manger pendant la grossesse du thon, de l’espadon, de la sole, de la daurade ainsi que certains poissons d’eau douce. Concernant les fruits de mer, ils sont strictement interdits puisqu’ils sont plus exposés aux bactéries et parasites que les poissons. Souvent à manger cru, ces produits sont parfois sources d’intoxication alimentaire. Dans ce cadre il est facile de comprendre que ce sont des produits à éviter.

Dites à dieux aux alcools

Déjà toxiques pour la santé en général, les boisons alcoolisés sont indéniablement dangereux pour celle d’une femme enceinte et de son enfant . C’est un produits à éviter de toute urgence. Même un seul verre est contre-indiqué pendant cette période. En effet, l’alcool qui se trouve dans le sang de la mère se transmet naturellement sur celui du bébé . Cela provoque l’ alcoolisme fœtal , un syndrome qui altère dangereusement le développement neurologique de ce dernier. En outre, le fait de boire entraine également des malformations congénitales.

Les produits chimiques

De nos jours, les actifs chimiques s’invitent dans nos quotidiens. Il est partout, donc il est presque impossible de s’en débarrasser. Bien que le placenta constitue une barrière de protection pour le bébé , certains composants arrivent quand même à franchir cette barrière. Ce fait est avéré très dangereux depuis le moindre contact avec ces actifs entrainés chez le fœtus un retard de croissance, des malformations génitales ou une perturbation hormonale chez la mère. Pour cela, l’Union européenne a déjà interdit les produits les plus dangereux, mais certains persistants encore puisqu’ils se camouflent sous d’autres formes. C’est pour limiter ce cas précis que les futures mamans entrent en jeu. Elles doivent savoir distinguer les composants chimiques, présentant des risques élevés. Il faut donc lire attentivement les étiquettes avant d’acheter ou d’utiliser un produit.

Faites attention aux produits cosmétiques

Considéré comme un agent perturbateur endocrinien, le bisphénol est très présent dans les produits cosmétiques. Ces derniers comprennent également d’autres actifs chimiques comme le paraben, la phtalate, l’éthanolamine, les éthers de glycol ou le triclosan. Vous devez savoir que ces composants restent néfastes pour le développement de l’ embryon . Toutes les femmes enceintes doivent ainsi faire beaucoup attention à leur produit de beauté. Il est conseillé d’utiliser seulement le gel douche, le shampoing, le savon ou la crème solaire bio. Pour les autres produits, notamment le parfum, le vernis à ongles, le mascara, la coloration capillaire, la police de teint, etc. les futures mamans demandent les bannières de leur salle de bain.

Ne vous fiez pas aux huiles essentielles

Habituellement, les huiles essentielles sont saluées pour ses vertus naturelles pour la santé et le bien-être. Vous le savez déjà que certains de ces produits sont extraits depuis des plantes aromatiques. De cette origine, l’huile essentielle, surtout ceux qui contiennent des cétones, peut devenir neurotoxique pour un fœtus, la aussi c’est un produit à éviter. Par voie orale, cutanée ou aérienne, cet élément chimique pénètre dans le sang et l’entraine parfois une fausse couche . Alors retenez bien à compter d’aujourd’hui, l’huile essentielle de sauge officinale, de romarin, de menthe poivrée et d’eucalyptus mentholé est strictement interdite pour la femme enceinte . Le mieux dans ce cas est pendant pendant la grossesse de l’utilisation de ces produits.

Soyez prudents avec les médicaments

En général, les médicaments sont accompagnés par une notice d’emploi. Quelle que soit la prescription, il convient de bien lire cette dernière avant de les utiliser. Bien que vous soyez très prudent là-dessus, vous devez savoir que l’automédication demeure le pire ennemi de toute grossesse . Il faut toujours consulter l’avis d’un professionnel, notamment un médecin ou au moins un pharmacien.

Avec la chaleur et sollicité en été, les moustiques deviennent de véritable plaie. Elles perturbent nos soirées et nos nuits. Pour tout le monde, le premier réflexe est utilisé un antimoustique. Seulement, les femmes enceintes souhaitent s’abstenir à cela. Elles doivent chercher d’autres alternatives et se tourner vers des solutions bio et moins agressives pour se protéger des moustiques. En effet, les produits antimoustiques contiennent pour la plupart des insecticides nocifs comme le pyréthrinoïde. Les résultats de la recherche menés par les scientifiques ont montré que ce dernier augmentait le risque de leucémie et de lymphome chez le bébé et la femme enceinte .

Restez très loin des produits ménagers

Détergents, dégraissants, solvants ou lave-vitres, ces produits de ménages présentent des effets néfastes pour tout le monde et encore plus pour les femmes enceintes . Le danger avec ces produits se situe à travers leurs composantes organiques volatiles (COV). En utilisant, vous serez amené à côtoyer les formaldéhydes, les éthers de glycol et les gaz très nocifs, mêmes cancérigènes. Ces solvants neurotoxiques irritants sont des perturbateurs endocriniens, provoquant ainsi de l’asthme ou de l’irritation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *