blog

Le yoga pour les femmes enceintes : avantages et contre-indications

yoga pour femme enceinte

Pendant la grossesse, de nombreuses femmes se demandent s’il est sûr de continuer à faire de l’exercice ou même si elles doivent rester. Le yoga est l’un des exercices les plus appropriés à faire pendant la grossesse. C’est pourquoi, nous vous parlons des avantages, des contre-indications et des précautions à prendre pour pratiquer le yoga pendant la grossesse.


Les bienfaits du yoga pendant la grossesse


Plusieurs raisons expliquent pourquoi la relaxation est l’un des exercices les plus recommandés aux femmes enceintes. En plus d’être une activité physique à faible impact, plusieurs études prouvent qu’il offre de multiples avantages pour la mère et le bébé.

Une étude indique que le yoga est le meilleur exercice pour la grossesse, car il est plus efficace que la marche ou les exercices des cours prénataux.


En fait, il a été démontré que la méditation aide à réduire les symptômes de dépression pendant la grossesse, en particulier lorsque les exercices de posture s’accompagnent de méditation et de relaxation profonde, ce qui en fait un exercice idéal pour les personnes souffrant de dépression ou d’anxiété. Le plus important si l’on veut faire du yoga enceinte, c’est de choisir le meilleur tapis de Yoga. En effet, la qualité du tapis influencera vos positions donc il ne faut pas lésiner sur ce choix.


Un autre avantage de la pratique du yoga pendant la grossesse est qu’il aide à réduire le stress et à renforcer la fonction immunitaire, selon une étude dans laquelle des femmes enceintes ont pratiqué le yoga de la 16e à la 36e semaine, en suivant des cours de 70 minutes deux fois par semaine.


En outre, le yoga n’aide pas seulement pendant la grossesse, mais il vous prépare également à l’accouchement, car une autre étude a montré qu’il permettait de réduire la douleur pendant le travail et pouvait même contribuer à réduire la probabilité d’avoir une césarienne.

Les autres avantages du yoga pendant la grossesse sont :

  • Réduit les douleurs dorsales en améliorant la posture du corps.
  • Il vous aide à mieux dormir car c’est une activité relaxante qui réduit la sensation de fatigue et de stress.
  • Vous établissez un lien encore plus fort avec votre bébé en vous concentrant sur votre respiration et en devenant ainsi plus conscient de votre corps.

Contre-indications et précautions

Bien que le yoga soit l’un des meilleurs exercices à pratiquer pendant la grossesse, comme pour toute activité physique, il y a certaines choses que vous devez éviter afin de le pratiquer en toute sécurité. Parmi celles-ci, on peut citer les suivantes :


Évitez les types de yoga exigeants comme l’ashtanga, surtout si vous n’avez jamais pratiqué le yoga. La meilleure chose pour la grossesse est le hatha yoga ou yoga prénatal, qui offre des postures sûres et adaptées à la grossesse.

Vous devez éviter toute activité physique s’il fait très chaud ou si vous ne disposez pas d’une ventilation adéquate.

Lorsque vous faites du yoga, vous devez éviter de faire certaines postures qui compriment votre ventre ou qui nécessitent beaucoup d’étirement de la zone abdominale, ainsi que les postures qui vous obligent à vous allonger sur le dos. Les postures inversées ne sont pas non plus recommandées pendant la grossesse.

Chaque posture de ce sport doit être exécutée confortablement et sans forcer le corps. Si vous ne pouvez pas parler ou si vous avez du mal à respirer lorsque vous vous exercez à une pose, vous en faites trop.

Que vous ayez ou non pratiqué le yoga avant votre grossesse, l’idéal est de suivre un cours de relaxation yogas-tique prénatal avec un instructeur certifié, car ils sont formés pour savoir quelles postures sont sûres à pratiquer pendant la grossesse. De plus, pendant le cours, ils vous apprendront à respirer correctement, ce qui vous aidera à vous détendre et à mieux vous concentrer, ainsi qu’à améliorer votre respiration, ce qui sera très utile lorsque vous aurez des contractions pendant le travail.

yoga pour femme enceinte
Le yoga pour les femmes enceintes : avantages et contre-indications


Précautions


Il est important de mentionner qu’avant de commencer tout exercice ou programme d’activité physique pendant la grossesse, vous devez prendre certaines précautions, et toujours les consulter et en discuter avec votre médecin, afin qu’il puisse vous assurer qu’il n’y a aucun risque pour vous ou votre bébé.

Vous devez également cesser de faire de l’exercice si vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • saignement vaginal,
  • difficulté ou effort de respiration avant l’exercice,
  • maux de tête,
  • vertiges,
  • faiblesse musculaire,
  • douleur ou gonflement des mollets,
  • gêne thoracique,
  • douleur abdominale,
  • contractions,
  • réduction des mouvements du fœtus,
  • vision trouble
  • fuite de liquide vaginal.


Il est vraiment important de respecter ces précautions à la lettre si vous souhaitez faire du yoga enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *